Dexia Technology Services (DTS) dans le giron d'IBM ?

02/04/13 om 07:13 - Bijgewerkt om 07:13

Bron: Datanews

Après Fujitsu, le 2e candidat à la reprise de Dexia Technology Services (DTS), à savoir Accenture, aurait jeté le gant. Reste donc comme seul acheteur potentiel IBM associée à Belgacom/Telindus. Mais que restera-t-il comme actifs, sinon un personnel mécontent ?

Dexia Technology Services (DTS) dans le giron d'IBM ?

Le dossier pourrissait depuis plusieurs mois sans que personne ne s'en émeuve, sauf les syndicats. Le rachat de DTS, le prestataire de services IT pour les entités banques et assurances du groupe Dexia, avait dans un premier temps vu émerger 3 candidats : Fujistu, Accenture et le duo IBM/Belgacom.

Après Fujitsu voici quelques mois (suite semble-t-il à une décision de la maison-mère japonaise), c'était au tour du groupe de consultance Accenture de renoncer. Reste donc la candidature d'IBM/Belgacom qui a désormais seule accès aux informations confidentielles de DTS pour parfaire son offre. De source syndicale, on ne s'estime nullement surpris par l'évolution de ce dossier et on se déclare même persuadés que les jeux étaient faits dès le départ.

Rappelons que DTS emploie quelque 500 informaticiens, dont 350 environ dans notre pays et 150 au Luxembourg.

Reste que les garanties de DTS ne sont valables que jusqu'en 2014, ce qui signifie que la société dispose jusqu'alors d'une garantie de services informatiques pour les entités qui faisaient partie du groupe Dexia avant son démantèlement. Mais on sait que la taille de Dexia a fondu comme neige au soleil et que les " clients captifs " suivent désormais de nouvelles routes. De même, DTS ne va-t-elle pas regretter d'avoir arrêté de desservir des clients extérieurs au groupe ? Par ailleurs, quid du statut du personnel qui était couvert par la convention collective - favorable - du secteur bancaire?

Lees meer over:

Onze partners