Instagram entend s'attaquer à Snapchat avec l'appli Bolt

31/07/14 om 14:06 - Bijgewerkt om 14:06

Bron: Datanews

Instagram saute dans le train des concurrents de Snapchat avec Bolt, une appli de partage de photos et vidéos qui disparaissent, après que le destinataire les a visionnées.

Instagram entend s'attaquer à Snapchat avec l'appli Bolt

© The Verge

L'entreprise à l'initiative de l'appli photos populaire Instagram - en possession de Facebook - a avec Bolt lancé une appli concurrente de Snapchat (ainsi que de TapTalk et Mirage).

L'enregistrement ne s'effectue pas via votre compte Instagram ou Facebook, mais via votre numéro de téléphone. Une fois enregistré, vous voyez apparaître votre liste de contacts. Pour envoyer une photo à quelqu'un, vous pressez une seule fois son avatar et pour une vidéo, vous appuyez un peu plus longtemps.

Il n'est possible d'envoyer une photo ou une vidéo qu'à une seule personne à la fois, et vous ne pourrez pas charger des prises de vue de votre appareil photo.

Tout comme pour Snapchat, les images disparaissent, dès que le destinataire les a visionnées. Il va de soi que le destinataire pourra également renvoyer une Bolt.

Bolt n'est actuellement disponible qu'à Singapour, en Afrique du Sud et en Nouvelle Zélande, des pays où Instagram est beaucoup utilisée, d'après les rumeurs, et où l'on connaît l'anglais. Voilà pourquoi ces pays ont été choisis, aux dires de l'entreprise, afin de tester l'appli, avant de la lancer dans le reste du monde.

Ce secteur des applis 'éphémères' qui tendent de profiter du succès de Snapchat, semble attirer pas mal de monde. Même Facebook vient de sortir sa propre variante: Slingshot.

Instagram a également conscience que Bolt n'est pas une appli innovante. Mais Instagram n'était pas non plus la première dans son genre, il y a quatre ans, selon un porte-parole de l'entreprise cité sur The Verge: "Notre habitude, c'est d'explorer quelque chose d'existant et d'en faire une expérience à la fois très simple et intéressante."

Lees meer over:

Onze partners