Le baromètre de BeCommerce au beau fixe

12/05/06 om 00:00 - Bijgewerkt op 11/05/06 om 23:59

Bron: Datanews

Le secteur belge de la télévente a le vent en poupe. Telle est la principale conclusion qu'on peut tirer du premier 'Becommerce Barometer', une étude portant sur le comportement d'achat virtuel du consommateur belge. Celui-ci aurait en 2005 téléacheté des produits et services pour un montant total d'1,67 milliard d'euros, et l'internet en représente une part importante.

Le BeCommerce Barometer a été réalisé par BeCommerce, la plate-forme des entreprises belges d'e-commerce et multicanal au sein de l'Association de Marketing Direct Belge, et le bureau d'études de marché InSites. Ce baromètre ne donne pas de chiffres exacts, mais une extrapolation des chiffres de vente de 25 entreprises e-commerce et multicanal. Un échantillon assez restreint, si l'on pense que la télé-vente concerne quelque 1.500 acteurs dans notre pays, mais ce petit groupe select représente quand même un quart du volume écoulé.Ce qui est étonnant, c'est que l'internet se voit attribuer un rôle de premier plan dans le secteur. Les entreprises d'e-commerce pures ont vu leurs ventes grimper de 108 pour cent en 2005, alors que la branche multicanal a enregistré 26 pour cent de ventes en plus via l'internet, aux dépens des canaux de vente traditionnels, comme la poste et le téléphone.Concrètement, les ventes via l'internet ont donc représenté 339 millions d'euros, alors que celles par la poste ou le téléphone ont respectivement atteint 276 et 270 millions d'euros. Il convient encore d'y ajouter 450 millions d'euros consacrés aux voyages et tickets et - tout aussi étonnant - 410 millions d'euros dépensés dans des magasins web étrangers.

Onze partners