Sogeti: une antenne VINT au BeLux en fin d'année?

21/06/07 om 00:00 - Bijgewerkt op 20/06/07 om 23:59

Bron: Datanews

Le ViNT, centre de recherche international de Sogeti, voudrait essaimer ses activités en international. Peut-être y aura-t-il bientôt aussi une base d'opérations au Belux.

Le ViNT, centre de recherche international de Sogeti, fut créé aux Pays-Bas en 1993. Spécialisé dans les études prospectives en matière de nouvelles technologies, l'institut publie régulièrement des livres et organise des symposiums sur des thèmes touchant aux nouveaux modes collaboratifs, aux défis du Web 2.0, au renouveau de l'innovation au sein des entreprises, à la gouvernance IT...Aujourd'hui, il voudrait essaimer ses activités en international. Les premiers jalons ont d'ores et déjà été posés en Suède et aux Etats-Unis. La France est en phase de démarrage. La prochaine étape pourrait être le BeLux. Et ce, avant la fin de cette année, espère Michiel Boreel, fondateur et patron du ViNT et aujourd'hui CTO de Sogeti. "Cela permettra de mieux capter les préoccupations, perceptions, desiderata sur la scène locale et, dans une étape ultérieure, de constituer un réseau international de centres, afin de procéder à des échanges d'idées, de concepts...".Pour réussir le lancement de cette initiative BeLux, le tout sera, à ses yeux, de "trouver un bon équilibre entre participants". Le modèle mis en place outre-Moerdijk repose en effet autour d'un "bureau indépendant de recommandations", constitué de CEO, CIO, dirigeants venus de divers horizons, professeurs d'université... Aux Pays-Bas, des directeurs ou responsables informatiques de TNT Post, RaboBank, Kluwer ou HP côtoient par exemple un professeur en économie de l'Université d'Amsterdam.C'est ce comité qui identifie les sujets 'chauds' sur base desquels le centre procède à des sondages, échanges de vues, exercices de réflexion, recherches avec des consultants, gens de terrain, chefs d'entreprise... avant de publier livres et études.

Onze partners