Unisys également impliquée dans un litige juridique avec le gouvernement suisse

20/09/07 om 12:00 - Bijgewerkt om 11:59

Bron: Datanews

La Belgique n'est pas le seul pays à être en conflit avec l'entreprise américaine Unisys à propos d'un grand projet informatique. La Suisse a en effet récemment résilié un énorme contrat du genre d'une valeur de plusieurs millions de francs suisses.

La Belgique n'est pas le seul pays à être en conflit avec l'entreprise américaine Unisys à propos d'un grand projet informatique. La Suisse a en effet récemment résilié un énorme contrat du genre d'une valeur de plusieurs millions de francs suisses.

Unisys est allée en appel de cette résiliation auprès du tribunal administratif fédéral. En Suisse, le projet en question portait sur l'informatisation de l'administration fiscale fédérale. C'est le mois dernier que le contrat a été dénoncé, après à peine un an. Unisys envisage aujourd'hui la possibilité d'obtenir des dommages et intérêts.

Le montant précis que représente le projet en Suisse, n'a pas été communiqué. Au départ, l'on avait évoqué des montants oscillant entre 26 et 99 millions de francs suisses (15,7 à 59,8 millions d'euros). Le projet suisse est à présent en cours de révision.

"La comparaison avec le projet Phenix belge n'est absolument pas valable", réagit Bart Steukers, 'Managing Partner Continental Europe Global Public Sector chez Unisys, au message de l'agence Belga. "En Suisse, Unisys venait à peine de démarrer la partie technologique du projet. L'arrêt de ce dernier est dû à des négociations contractuelles qui ont capoté pour des raisons que je préfère provisoirement ne pas évoquer. Nous avons donc lancé une action en justice pour savoir si la manière dont cela s'est passé, était bien correcte."

Pour rappel, en Belgique, le litige opposant l'Etat belge à Unisys porte sur le projet Phenix relatif à l'informatisation de la procédure judiciaire. Unisys a lancé le projet dans notre pays en décembre 2001. Laurette Onkelinx, ministre de la Justice, a résilié le contrat en mars dernier. Elle mettait en cause les retards toujours plus importants chez Unisys et le manque de qualité de ses prestations. De 2001 à 2004, l'Etat belge a versé quelque 9 millions d'euros à Unisys.

Onkelinx a déclaré alors aussi vouloir tout faire pour que l'Etat soit indemnisé pour les dommages subis. De son côté, Unisys a annoncé entreprendre une action en dommages et intérêts. L'affaire est actuellement en cours, et des pièces ont été échangées avant les congés judiciaires. Il n'y a plus qu'à fixer une date au calendrier, dit-on au cabinet de la ministre de la Justice.

Source: Belga

Onze partners